Microsoft ferme son Messenger à Cuba, en Iran et au Soudan

Depuis un peu plus d'une semaine, les internautes de huit pays n'ont plus accès à Windows Live Messenger, le service de messagerie instantanée de Microsoft. C'est en particulier le cas des habitants de Cuba, de la Syrie, de l'Iran, du Soudan et de la Corée du Nord. Microsoft a en effet coupé l'accès à ses services Windows Live dans les pays sous embargo américain. Dans la mesure où, malgré cet embargo, les autorités américaines n'interdisent pas la fourniture d'un service de messagerie instantanée, nul ne sait pour l'instant si cette coupure est l'initiative de l'éditeur de logiciels ou de l'administration américaine. En mai, cette dernière a d'ailleurs annoncé assouplir les restrictions portant sur les télécommunications avec Cuba, qui est pour l'instant cantonné à des liaisons satellite avec le Canada et l'Italie. Le gouvernement cubain, qui utilise des produits Microsoft malgré les restrictions affectant l'export de licences, envisagerait de son côté de migrer vers des logiciels libres.

Microsoft / Etats-Unis

Annonces Google