L'intranet de la SNCF piraté par son concurrent allemand


La Deutsche Bahn aurait tenté de débaucher des cheminots français en piratant l'Intranet de la SNCF.

Sans attendre l'ouverture du marché européen du transport de passager, la concurrence entre la SNCF et l'allemand Deutsche Bahn a commencé. Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a accusé vendredi 12 décembre l'entreprise allemande d'avoir piraté son système informatique dans le but de débaucher des salariés.
 
Sur le blog de Fret SNCF, accessible sur l'intranet, les cheminots pouvaient lire un message évoquant leur "profil idéal". Un lien renvoyait sur la page recrutement du site Web d'Euro Rail Cargo, la filiale fret de Deutsche Bahn. La SNCF aurait fait constater cela par huissier. "Plutôt que de se payer un cabinet de chasseurs de têtes, la Deutsche Bahn se rend sur notre intanet où les cheminots discutent entre eux", a ironisé Guillaume Pepy.
 
Euro Cargo Rail, interrogée par "Le Monde", dit "condamner de telles pratiques" et veut demander des explications à la SNCF. L'ouverture du transport de passagers aura lieu officiellement en janvier 2010, mais l'Allemagne, comme l'Italie, ont déjà libéralisé et voudrait que la France le fasse également. La SNCF n'a pas décidé si elle allait porter plainte.

Annonces Google