L'Oréal USA va tester ses produits sur de la peau imprimée en 3D

L'Oréal USA va tester ses produits sur de la peau imprimée en 3D Le géant des cosmétiques a conclu un partenariat avec Organovo, dont la technologie de bioprinting permettra de produire des tissus humains pour tester les produits du groupe.

L'Oréal USA a annoncé un partenariat avec Organovo, société spécialisée dans le bioprinting à usage médical, pour développer de la peau humaine imprimée en 3D dont le groupe de cosmétiques se servira pour tester les produits. Cette collaboration se déroulera au sein de l'incubateur technologique mondial de L'Oréal, basé dans son centre de recherche de San Diego, en Californie.

En 2013, le leader de la beauté a pris la décision de mettre fin à ses tests sur les animaux. Pour compléter ses tests sur des cobayes humains, il a alors entrepris de reconstituer des tissus humains en mettant en culture des cellules et fragments de peau récupérés à l'occasion des opérations de chirurgie esthétique pratiquées par son centre lyonnais EpiSkin. En 2014, L'Oréal a ainsi pu reconstruire 100 000 échantillons de peau. Ce volume demeurant toutefois insuffisant par rapport à ses besoins, le groupe s'engage aujourd'hui dans la voie de l'impression 3D, dont Organovo fournira la technologie.

"Nous avons créé notre incubateur technologique afin de découvrir des innovations disruptives qui ont le potentiel de transformer le secteur de la beauté, précise dans un communiqué Guive Balooch, vice-président de l'incubateur. [...] Ce partenariat apportera non seulement de nouvelles méthodes in-vitro de pointe pour évaluer la performance et la sécurité de nos produits, mais également le potentiel sans limite de ce nouveau champ de recherche et de technologie".

Annonces Google