La FTC s'intéresse aux rapports entre Google et Apple


La FTC vient d'ouvrir une enquête sur les relations entre Google et Apple. Tour à tout concurrents et partenaires, les deux groupes sont soupçonnés d'entente.

Jusqu'où vont les relations entre Apple et Google ? Telle est la question que se pose la Commission fédérale américaine du commerce (FTC). La FTC a en effet ouvert lundi 4 mai une enquête sur Google et Apple qu'elle semble suspecter d'entente pouvant potentiellement conduire à des situations de monopole pour l'une ou l'autre des deux entreprises.

La FTC s'interroge notamment sur la présence du PDG de Google, Eric Schmidt au board d'Apple, en plus de celui de Google. Arthur Levinson, l'ancien directeur général du groupe despécialisé dans les biotechnologies Genetech fait également partie des deux conseils d'administration. Or la loi américaine interdit la présence d'administrateurs communs aux conseils de deux groupes concurrents, si cette situation peut potentiellement être nuisible à la concurrence.

Google et Apple, qui opéraient jusqu'à présent sur des secteurs différents sont en effet devenus petit à petit concurrents sur différents marchés : celui des systèmes d'exploitation pour mobiles (Android pour Google et iPhone OS pour Apple), des navigateurs Internet (Chrome et Safari), et des plates-formes de contenus vidéos (Youtube et l'iTunes Store). Cette concurrence devrait encore se renforcer puisque l'OS mobile de Google va bientôt être intégré à certains netbooks, rivaux des MacBooks d'Apple.

Mais plus que leurs produits ou services concurrents, ce sont les partenariats ou les accords entre les deux groupes qui semblent inquiéter la FTC. Google Maps et Youtube sont par exemple intégrés par défaut dans l'iPhone. Apple aurait par ailleurs demandé à Google de ne pas intégrer la technologie multitouch (qui permet de gérer plusieurs points de contact sur l'écran au même moment) à Android, ce que Google aurait accepté.

Juridique / Google

Annonces Google