Le New Deal de Barack Obama sera numérique avant tout


Le président américain élu prévoit de doper la pénétration du haut débit aux Etats-Unis, dès son arrivée à la Maison blanche.

Barack Obama place l'accès au haut débit au centre de la relance économique américaine, pour lequel il entend consacrer 150 milliards de dollars au global, sur dix ans. Lors du traditionnel discours hebdomadaire du président à la radio (également diffusé sur Youtube désormais), samedi 6 décembre, Barack Obama a dessiné les grandes lignes du plan de lutte contre la crise qu'il promet de mettre en oeuvre dès son entrée à la Maison blanche, le 20 janvier 2009. Objectif : créer ou préserver au moins 2,5 millions d'emplois.

Ce plan, présenté comme un "nouveau New Deal" prévoit notamment des investissements publics massifs pour développer l'accès universel au haut débit. "Il est inacceptable que le pays qui a inventé l'Internet soit tombé au quinzième rang mondial en matière de taux de pénétration du haut débit", a indiqué Barack Obama.

Barack Obama a également promis d'engager une vaste modernisation des établissements scolaires qui prévoit notamment l'équipement de toutes les classes et bibliothèques du pays en ordinateurs. "Nous réparerons les bâtiments en mauvais état, les rendrons plus économes en énergie et mettront des nouveaux ordinateurs dans les classes", a-t-il expliqué. Les dossiers médicaux des Américains devraient par ailleurs être informatisés.  

Etats-Unis

Annonces Google