Les Majors belges demandent le blocage des sites illégaux

Les producteurs belges de musique, de films et de jeux vidéo ont demandé le 30 décembre dans un communiqué que les fournisseurs d'accès belges bloquent "le plus rapidement possible" les sites illégaux de téléchargement. La Belgian Entertainment Association (BEA), qui représente ces producteurs, s'appuie en particulier sur une enquête récemment publiée par le magazine "Test-Achats" autour des sites musicaux de téléchargement payant. Ces sites, dont bon nombre sont hébergés en Russie, ne rémunèrent ni les auteurs ni les labels pour les fichiers téléchargés. On y trouve pourtant beaucoup d'artistes belges comme Hooverphonic, Deus, Soulwax, Jacques Brel, Clouseau ou encore Belle Perez.

D'après la BEA, les internautes ne sont d'ailleurs pas toujours en tort lorsqu'ils téléchargent de la musique sur ces sites. En particulier dans le cas de sites payants, ils ne savent souvent pas que la musique est proposée illégalement.

Olivier Maeterlinck, directeur général de la BEA, précise que si seul un morceau sur vingt est téléchargé légalement, "le marché de la musique numérique est néanmoins croissant en Belgique. Ainsi, sur les six premiers mois de l'année écoulée, près de 6 millions de chansons et d'albums ont été téléchargés légalement, soit une augmentation de 13 % par rapport au premier semestre de 2007."

API

Annonces Google