Yahoo fusionnerait avec AOL avant d'avoir un nouveau PDG


Le conseil d'administration de Yahoo, qui veut remplacer Jerry Yang avant 2009, pourrait conclure dès la semaine prochaine la fusion avec AOL.

Le président du board de Yahoo, Roy Bostock, a évoqué une fusion de sa société avec AOL dès la semaine prochaine, qu'un nouveau CEO ait déjà été nommé ou non. Naturellement, le dernier élément encore en discussion est le prix. Yahoo a longtemps désiré ne laisser à Time Warner que 20 % de la société issue de la fusion, alors que le groupe en réclamait le tiers. Ce qui correspond aujourd'hui à un prix de vente de 3 milliards de dollars dans le premier cas et de 5 milliards dans le second.

Côté Yahoo, les négociations seraient toujours menées par Jerry Yang, qui restera au conseil d'administration lorsqu'il quittera ses fonctions de CEO. Les experts ne s'attendent par conséquent pas à une décision rapide de la part de celui qui a fait durer pendant des mois ses pourparlers avec Microsoft comme avec AOL.

Par ailleurs, selon des propos prêtés à Roy Bostock, la nomination d'un nouveau CEO devrait intervenir d'ici la fin de l'année. Aucun comité officiel n'a été désigné pour mettre la main sur la perle rare mais un groupe informel - composé de membres du conseil d'administration - travaille sur le sujet avec le cabinet Heidrick & Struggles. Il aurait dressé une liste de six critères à remplir par le futur patron de Yahoo, comprenant une expérience approfondie en tant que CEO, des compétences en matière de publicité et de médias, une expérience des fusions-acquisitions et des compétences en stratégie.

Actuellement, le conseil d'administration pencherait pour l'un des siens, comme l'ancien CEO de Nextel John Chapple, l'ancien dirigeant de Viacom et Universal Studios, Frank Biondi ou encore Maggie Wilderotter, ancienne Senior VP de AT&T et Microsoft. Une solution qui présenterait l'avantage d'un PDG déjà au fait des négociations avec AOL.

Etant donnée la difficulté à trouver un candidat aux compétences aussi larges, il serait enfin question de nommer, en même temps que le CEO, un numéro 2 de Yahoo, afin que ce binôme se répartisse les tâches : les médias pour l'un, le produit et la technologie pour l'autre.

Yahoo / API

Annonces Google