Informatique fiction : votre vie avec XP à partir du 8 avril

Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

Informatique fiction : votre vie avec XP à partir du 8 avril Vous n'avez pas pris le temps de vous penchez sur la question... Mais le 8 avril, il faudra bien le prendre pour régler les problèmes que vous causera la fin du support de Windows XP.

Mardi 8 avril 2014, 8 heures. A priori, une matinée comme les autres pour vous. En ce début de printemps, vous rentrez d'un weekend prolongé durant lequel vous vous êtes "déconnecté", une résolution 2014 que vous avez tenue. En revanche, vous comprenez rapidement au message que la radio martèle en boucle ou presque, qu'il y a une autre résolution que vous avez oublié de tenir : faire migrer vers Windows 8 professionnel les derniers postes de votre parc informatique encore sous XP.

Jour 1, de nouvelles responsabilités

Le 8 avril 2014, c'est la fin officielle et définitive du support de Windows XP par Microsoft. Ce qui signifie d'abord que l'éditeur n'a plus la responsabilité de l'OS. Voilà 4 ans que Microsoft dit à ses clients qu'au-delà de cette date ce sera à eux d'en prendre la responsabilité. En ce beau matin de printemps, vous voilà donc responsable des mises à jour techniques et sécuritaires de Windows XP. Durant sa longue existence, Windows XP aura connu 115 mises à jour, près d'une dizaine par an. La seule chose certaine en ce 8 avril, c'est qu'il n'y en aura plus.

Jour 2, de nouveaux ennemis

Hélas, il est à craindre qu'à cette date, il y ait encore plusieurs dizaines de millions de PC sous Windows XP. Des millions de machines pour servir de relais à des malwares qui exploiteront les failles de sécurité du système lui-même, quelle aubaine ! Du côté des pirates et hackers malveillants, cela représente une opportunité presque miraculeuse. Bien exploitées, les failles qui seront découvertes à partir du 8 avril pourraient devenir des accès permanents aux réseaux des entreprises, puisque seul Microsoft aurait été en mesure de les combler. De la simple attaque informatique mettant en panne une ou plusieurs machines au vol d'informations massif, les entreprises qui ont encore des machines sous XP, prennent d'incontestables risques.

Jour 3, isoler les postes sous XP

Mieux vaut tard que jamais, vous dites-vous. Voilà que tous les postes sous XP ont été installés sur un sous-réseau interne, avec des pare-feux spéciaux, des autorisations très restrictives, etc, un véritable fort Knox informatique qui a nécessité l'intervention coûteuse d'une société spécialisée. Bien. Tout ça pour ça. Pour bien faire, vous achetez toutes les mises à jour sécurité que proposent les éditeurs tiers, afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Jour 4, tout éteindre

C'est à ce moment que la radio annonce que, plein de malice, des hackers avaient inséré avant le 8 avril un vers dormant dans les machines. Il est susceptible de s'activer n'importe quand, il a déjà fait des ravages considérables en Inde, mettant la pagaille dans des services entiers de l'état. Pour plus de sécurité vous débranchez les machines du réseau. Là, vous apprenez que même débranchées, certains virus peuvent encore se répandre. Du coup vous éteignez tout. Puis vous faites les comptes des dépenses faites la veille, et vous vous apercevez que le coût par machine est supérieur à ce qu'aurait coûté une migration vers Windows 8 professionnel.

Jour 5, migrer enfin

Trop compliqué, trop cher, trop risqué et incertain, maintenir des machines sous XP en entreprise est un casse-tête insoluble. Le choix de la migration s'impose dans la plupart des cas. Choisir l'OS le plus récent, c'est s'assurer également trois années de maintenance en plus. Il est temps de passer à l'acte, l'informatique de 2014 offre un choix de devices plus large : PC de bureaux, portables hybrides, PC all in one... Ainsi, jusqu'au 30 avril, HP reprend votre ancien portable ou PC et vous rembourse jusqu'à 200 € HT pour tout achat d'un produit éligible équipé de Windows 8 Pro.


 Dévouvrez tous les articles HP On Air

Annonces Google