Databerries lève 15 millions d'euros pour s'attaquer au marché US

Databerries lève 15 millions d'euros pour s'attaquer au marché US Le spécialiste du mobile to store a convaincu Index Ventures et ses actionnaires historiques de financer son déploiement commercial et le doublement de ses effectifs.

Le spécialiste français de l'activation mobile via de la data géolocalisée, Databerries, réalise une nouvelle levée de 15 millions d'euros, menée par le fonds Index Ventures et abondée par ses actionnaires historiques, Isai et Mosaic Ventures. Une levée qui suit un premier amorçage de 1,5 million d'euros réalisé en décembre 2015 et qui doit permettre à Databerries de peaufiner les fondations de son offre ainsi que son déploiement commercial.

Le trio composé de Benoit Grouchko (ex-Criteo), François Wyss (ex-Google) et Guillaume Charhon (serial entrepreneur) a le marché US dans son viseur. François Wyss s'est d'ailleurs installé à New York pour lancer une offre qui de l'avis de ses fondateurs n'a pas de "concurrent aussi abouti outre-Atlantique". Il pourra pour cela compter sur le soutien de l'un de ses business angels, le président de Buzzfeed, Greg Coleman. Le carnet d'adresse très fourni de cet ancien président de Criteo avait permis à la société fondée par Jean-Baptiste Rudelle de booster sa présence et asseoir sa légitimité aux Etats-Unis.

Ciblage selon les lieux fréquentés 

Databerries a inventé le concept de 'real life targeting' qui permet d'adresser à un mobinaute une publicité en fonction des lieux qu'il fréquente dans la vie réelle. "Cette solution est particulièrement intéressante pour les distributeurs qui peuvent cibler les mobinautes qui passent dans leur zone de chalandise voire même les clients de leurs concurrents", illustre Benoit Grouchko.

La start-up leur permet également de recibler les visiteurs qui sont passés par leur point de vente. Comment ? En nouant des partenariats avec quelques gros éditeurs d'applications capables de vendre la géolocalisation de leur audience de manière anonymisée. Un vrai plus pour des acteurs de la grande distribution qui dépensent plusieurs centaines de millions d'euros dans des campagnes marketing offline dont ils jugent la performance "le plus souvent au doigt mouillé. Nous leur permettons de déterminer le coût par visite (CPV), qui leur donne un aperçu rapide de la rentabilité de leur campagne", détaille Benoit Grouchko.

Databerries, qui a lancé son produit en décembre 2015, a généré plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016 et compte plus de 100 clients "retailers" parmi lesquels Intersport ou McDonalds. La société, qui compte 40 collaborateurs, espère doubler leur nombre d'ici la fin de l'année. "Nous allons également ouvrir quelques bureaux en Europe", précise Benoit Grouchko.

Et aussi :

Annonces Google