L'Assemblée autorise la publicité pour l'alcool sur Internet


La publicité pour l'alcool est autorisée par les députés sur l'Internet français. Quelques restrictions l'interdiront toutefois sur quelques sites.

La publicité pour l'alcool sur Internet n'est pas loin d'être légalisée en France. Les députés ont ainsi adopté hier un texte clarifiant le vide juridique existant dans le secteur jusqu'à aujourd'hui. L'amendement en question, proposé par l'UMP Jacques Domergue, autorise la publicité pour les marques d' alcool sur tout le Web, sauf les sites "édités par des associations, sociétés et fédérations sportives ou des ligues professionnelles" et ceux "principalement destinés à la jeunesse".

En outre, les annonceurs seront tenus à des règles éthiques : ces publicités ne pourront être intrusives, et devront éviter l'utilisation de pop-up ou d'e-mails non sollicités. Rien n'est toutefois précisé sur la légalité des publicités virales ou non.

Cet amendement, qui bénéficiait du soutien de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, a été préféré à celui du député socialiste Yves Bur qui proposait d'autoriser la publicité sur une liste préétablie de sites. Principalement de sociétés de la filière (producteurs, négociants, importateurs, distributeurs…).

Le débat sur la légalité de la publicité sur l'alcool a été lancé l'année dernière après une condamnation d'Heineken. Jusque-là, plusieurs marques communiquaient sur le Web, profitant du flou juridique entraîné par le fait que ce média n'avait pas été pris en compte lors de l'élaboration de la loi Evin en 1991 (lire l'article : Publicité, alcool et Internet : jeux interdits ?, du 27/03/2008).

Autour du même sujet

Annonces Google