Numericable veut stopper l'hémorragie de ses abonnés


Numericable perd des clients dans la télévision et en gagne peu dans l'Internet et la téléphonie. Avant de penser à la croissance, le câblo-opérateur veut surtout conserver ses clients.

Numericable perd des clients. Des 4 millions d'abonnés aux services de télévision de Numericable début 2007, le câblo-opérateur n'en compte plus que 3,5 millions. Depuis septembre, il a grappillé 70 000 abonnés Internet et 90 000 à la téléphonie, mais a du faire face à un nombre important de désabonnements.

Stopper cette lente érosion sera ainsi son premier objectif cette année, dans un contexte économique de toute façon peu propice à la croissance. Le PDG de Numericable, Pierre Danon, le dit lui-même :  "Nous ne sommes certainement pas enthousiastes sur la croissance". Pour cela, Numericable continue d'investir dans son service client, principale raison de ses difficultés depuis des années. Plus de 20 millions d'euros y seront consacrés cette année, soit autant qu'en 2008.

Si le président de Numericable n'a pas voulu préciser à quel taux de désabonnement il devait faire face, il a néanmoins précisé qu'il comptait le baisser d'un tiers en 2009, dans le but d'atteindre, à terme, les 12 %. Un chiffre qui selon lui est le standard des meilleurs acteurs européens. Début 2007, le président du groupe (Noos à l'époque) évoquait un taux de résiliation entre 12 et 14 % sur la télévision, et supérieur à 20 % sur l'Internet haut débit.

Travailler à la fidélisation de ses clients est donc indispensable pour Numericable dont la croissance dans le très haut débit est décevante. De 104 000 abonnés en septembre, son offre fibre optique n'en compte en effet que 152 000 aujourd'hui. Pas de quoi devenir un levier de croissance significatif à court terme. Sur l'année 2008, Numericable a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros, soit 7 % de mieux qu'en 2007.

Chiffre d'affaires

Annonces Google