Bouygues et SFR ont le droit de vendre l'iPhone


Le Conseil de la Concurrence libéralise la vente d'iPhone en France. Les opérateurs peuvent dès maintenant le vendre associé à leur offre, et les grossistes le distribuer.

Le Conseil de la concurrence a donné raison à Bouygues Télécom qui demandait à ce que soit cassée l'exclusivité liant l'iPhone d'Apple à Orange. Cette décision, qui est immédiatement applicable, donne la possibilité à n'importe quel autre opérateur de vendre l'iPhone avec ses offres de téléphonie mobile. Mais aussi à n'importe quel grossiste de le distribuer, que le terminal soit "nu", ou packagé avec une offre d'un opérateur concurrent d'Orange, comme Bouygues Telecom ou SFR. Orange a annoncé vouloir faire appel de la décision.

Le Conseil de la concurrence ne s'est pas prononcé sur le fond. Sa décision n'a été prise "à titre conservatoire", mais en urgence, devant l'imminence des fêtes de fin d'année, propices à l'achat de téléphones portables. Cependant, l'exclusivité d'Orange sur l'iPhone semblait suffisamment anti-concurrentielle à l'autorité pour qu'elle décide d'agir vite, en attendant de donner son avis sur le fond.

Ainsi, il juge "qu'au moment où le développement de l'Internet mobile et le lancement d'offres illimitées d'échange de données par les opérateurs pourraient animer le marché, l'exclusivité d'Orange sur l'iPhone est de nature à introduire un nouveau facteur de rigidité". Le Conseil stigmatise par ailleurs la difficulté à changer d'opérateur en France à cause des durées d'engagements des clients de 12 à 24 mois. Une difficulté accrue pour un abonné qui chercherait à quitter Orange pour un autre opérateur tout en conservant son iPhone. 

En conséquence, pour le Conseil, une telle exclusivité sur 5 ans (même si Apple peut mettre fin au contrat au bout de trois ans) "aurait pour effet de réduire encore la concurrence sur les prix, sur la qualité des réseaux, des infrastructures et des services clients".

Orange prétend avoir vendu 150 000 iPhone de premioère génération et 450 000 iPhone 3G. De son côté, plusieurs milliers d'abonnés de Bouygues Télécom détiennent déjà un iPhone, dont ils ont cassé la protection.

Annonces Google