Free attaqué par une association d'abonnés pour sa hotline

L'association de freenautes Freeks annonce avoir mis Free en demeure. Elle reproche au FAI de taxer abusivement ses abonnés pour l'utilisation de sa hotline téléphonique. Depuis la mise en place le 1er juin de la loi Chatel instituant la gratuité du temps d'appel aux hotlines, Free fait payer ses prestations d'assistance sur la facture de l'abonné. Une pratique dénoncée par l'association.

Dans un courrier adressé à Free mi-octobre, l'association estimait "qu'un Freenaute contactant la hotline, soit pour se renseigner sur le suivi de sa commande ou signaler un dysfonctionnement technique ou administratif ou pour toute opération de service après-vente se voit débiter le mois suivant son ou ses appel(s) […] Or, en procédant de la sorte, il nous apparaît très clairement que Free déroge à son obligation de résultat en l'espèce, en transférant la charge qui lui incombe aux Freenautes impactés par des événements dont il ne sont d'aucune manière responsables".

Annonces Google