Hadopi : les opérateurs veulent relancer le débat


L'Hadopi maintenant votée, la Fédération française des télécoms rappelle les engagements pris par l'Etat et les majors dans le cadre des accords Olivennes.

Si la Fédération française des télécoms s'accorde à reconnaître que les messages d'avertissement envoyés aux internautes dans le cadre de l'hadopi vont dans le sens d'une démarche pédagogique, elle cherche aussi à relancer le débat pour que les engagements pris par l'Etat et l'industrie culturelle soient à leur tour respectés (lire le dossier L'accord Olivennes est entériné à l'Elysée, du 26/11/2007).

D'abord, en ce qui concerne le coût de la riposte graduée. Rappelant que l'Etat s'est engagé à payer la note, les opérateurs expliquent attendre les décrets de loi précisant les mécanismes précis de la riposte graduée, afin d'évaluer "les coûts correspondant  aux demandes d'identification des internautes et à l'industrialisation de ces mécanismes, à l'envoi des mails d'avertissement, à la mise en place des mesures de suspension, ainsi qu'à la création et à la gestion de la liste des internautes suspendus, tant dans les systèmes d'information que dans les plateformes de services, ou dans les réseaux des opérateurs".

Ainsi, si un rapport du Conseil Général des Technologies de l'Information estime que le dispositif de riposte graduée coutera un "montant minimal de plus de 70 millions d'Euros pour 2009-2012", la FFT l'estime plutôt aux alentours de 100 millions d'euros.

Par ailleurs, elle précise qu'il faudra attendre au moins un an à partir du moment où les opérateurs recevront ce cahier des charges pour mettre en œuvre les mesures de suspension/restriction d'accès  à Internet (en ne conservant que la télévision et la téléphonie sur IP) sur l'intégralité du territoire.

Enfin, la Fédération rappelle ses engagements à l'industrie culturelle en souhaitant que voit le jour une "offre légale (musique et cinéma) plus attractive que celle obtenue par le téléchargement illégal, c'est à dire une offre attractive en prix, qualité, largeur de gamme, délais de disponibilité et facilité d'accès et d'usage".

Annonces Google