L'iPhone, une mine d'or pour Orange


En cinq mois, Orange a dégagé un bénéfice net de près de 140 millions d'euros grâce à l'iPhone 3G. Une manne financière dont l'opérateur vient de perdre l'exclusivité.


En perdant l'exclusivité de la distribution de l'iPhone en France (lire Orange va en cassation pour récupérer l'exclusivité de l'iPhone, du 04/02/2009), Orange pourrait avoir perdu sa mainmise sur la poule aux œufs d'or de la téléphonie mobile. Selon l'AFP, qui s'est procurée l'arrêt de la Cour d'appel mettant un terme à l'accord exclusif entre Apple et Orange, les 450 000 clients ayant acquis un iPhone 3G ont permis à l'opérateur mobile de dégager un chiffre d'affaires de près de 700 millions d'euros.

Mi-décembre 2008, Orange avait vendu 150 000 iPhone et 450 000 iPhones 3G en cinq mois de commercialisation. Or selon l'arrêt de la Cour d'appel, chaque iPhone vendu par Orange rapporte à l'opérateur 86 euros par mois. A titre de comparaison, le chiffre d'affaires moyen par utilisateur (Arpu) s'élève à 37,5 euros au troisième trimestre 2008 selon l'Arcep. D'autant qu'en moyenne, les acheteurs d'iPhone s'engagent pour 18 mois auprès de l'opérateur. Le terminal d'Apple représente par ailleurs 15 % des ventes brutes d'Orange.

Selon les calculs des juges, Orange, qui réalise une marge brute d'exploitation de l'ordre de 40% sur l'iPhone, "s'est assuré, avec les seuls modèles 3G, un bénéfice net de près de 140 millions d'euros, pour des investissements spécifiques de 16,5 millions d'euros". En conclusion, la Cour d'appel estime que l'exclusivité négociée pour trois ans par le fabricant et l'opérateur "est largement disproportionnée au regard des investissements spécifiques consentis par Orange". Rien d'étonnant à ce que ce dernier cherche à faire casser ce jugement.

Annonces Google