Le CSA prêt à des "assouplissements" sur la TMP

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) s'est déclaré prêt à des "assouplissements" autour du dossier de la télévision mobile personnelle (TMP), en particulier à propos du calendrier de couverture. Dans un entretien au "Figaro", Emmanuel Gabla, conseiller du CSA, précise d'abord qu'un certain nombre de règles doivent rester intangibles, la première étant que la TMP diffusera bien seize chaînes à son lancement. Si le CSA ne compte pas non plus revenir sur son engagement de couvrir 30% de la population à l'horizon de trois ans, il se montrera plus souple sur l'étape suivante : la couverture de 60% de la population à six ans.
 
A l'origine, le lancement de la TMP était prévu pour 2007. Mais ce projet de diffusion hertzienne de la télévision vers les mobiles ou appareils de poche rencontre des problèmes de financement, les opérateurs et les chaînes n'arrivant pas à s'accorder sur un modèle rentable. Certains acteurs jugent notamment trop coûteux les investissements nécessaires pour respecter le calendrier imposé par le CSA.

Annonces Google