Pink, ou la riposte de Microsoft à l'iPhone d'Apple


Le smartphone de Microsoft pourrait être commercialisé chez Verizon dès l'an prochain. A moins qu'Apple fasse pression sur l'opérateur en lui promettant de casser l'exclusivité de l'iPhone pour l'instant réservée à AT&T.

Décidé à concurrencer l'iPhone d'Apple, Microsoft prépare la sortie de son propre smartphone à écran tactile. Pour l'instant désigné par le nom de "Pink", il pourrait être commercialisé par l'opérateur télécoms américain Verizon dès le début 2010, d'après le "Wall Street Journal". Ce terminal fonctionnerait à partir d'une version améliorée de Windows Mobile et inclurait la nouvelle place de marché d'applications mobiles de l'éditeur. Le design général serait réalisé par Microsoft, mais la fabrication serait sous-traitée à un fabricant asiatique, comme c'est déjà le cas pour l'X-box.

Certes, aucun acteur n'est pour l'instant parvenu à concurrencer l'iPhone d'Apple, déjà vendu à plus de 20 millions d'exemplaires. Et Microsoft s'est déjà cassé les dents sur une idée similaire : son Zune n'a jamais pu rivaliser avec l'iPod. Mais l'éditeur cherche peut-être aussi à ne pas se laisser distancer par Google et son système d'exploitation Androïd dans la course aux OS mobiles.

Apple, qui a confié l'exclusivité de la commercialisation de l'iPhone à AT&T depuis 2007, est également en discussion avec Verizon et envisage de lui confier deux nouveaux modèles d'iPhone d'ici l'année prochaine, selon le New York Times. Le contrat d'AT&T arrivant à échéance en 2010, une redistribution des cartes pourrait en effet s'opérer. En effet, si cette exclusivité a certainement participé à l'attractivité de l'iPhone, elle a également limité le développement du téléphone d'Apple sur le marché.

Selon d'autres informations publiées par le New York Times mi-avril, AT&T est également en discussion avec Apple pour prolonger d'un an leur accord. Il n'est donc pas impossible que le constructeur utilise ses discussions avec Verizon comme levier contre AT&T, pour le pousser à accepter un accord qui lui serait plus favorable. Mais Apple pourrait également utiliser la promesse de ces nouveaux modèles d'iPhone pour imposer à Verizon de retarder ou faire passer au second plan le lancement sur son réseau du smartphone de Palm, le Pre, et pourquoi pas du Pink de Microsoft.

Annonces Google