Les services mobiles, stars du Mobile World Congress 2009


Le plus important rassemblement des professionnels de la téléphonie mobile s'ouvre à Barcelone sur fond de crise et de bouleversement du marché.

"Malgré la récession économique, les consommateurs ont l'intention d'augmenter fortement leur utilisation des services multimédias" sur mobile. Voilà de quoi rassurer équipementiers, opérateurs, fabricants et acteurs de la téléphonie mobile, alors que s'est ouvert lundi 16 janvier le Mobile World Congress, le plus important rassemblement des professionnels du secteur.

Selon une étude réalisée par Nielsen pour l'équipementier américain Tellabs, "plus de la moitié des utilisateurs actuels de multimédia mobile (58 % aux Etats-Unis, 55 % en Europe, ndlr.) augmenteront leur consommation dans les deux prochaines années". Parmi ceux qui ne l'utilisent pas encore, "l'intention de s'y mettre est en moyenne de 25 % sur les différents services étudiés", note Nielsen.

Pas étonnant donc, que l'arrivée de nouveaux acteurs issus de l'informatique ou de l'Internet comme Google ou Apple bouleverse quelque peu le marché. Ils ne sont pas les seuls à avoir pris conscience de l'opportunité que représente la convergence entre Web et mobile. Les fabricants d'ordinateurs vont aussi faire leur entrée sur le marché du smartphone, comme Asustek, Acer ou Dell.

Côté services, la mode est aux places de marché des applications mobiles. Après l'App Store d'Apple, qui a popularisé le concept, Google et Microsoft ont lancé leur propre plate-forme de téléchargement d'applications conçues pour leur système d'exploitation respectifs (Android ou Windows Mobile). Dernier en date, le scandinave Nokia, propriétaire de l'OS Symbian, qui a justement annoncé qu'il lancerai en mai sa propre place de marché, Ovi Store, dotée notamment de services géolocalisés.

Annonces Google