Les revenus data dynamisent le marché de la téléphonie mobile


Une première : les revenus liés à la voix sont en baisse sur le marché de la téléphonie mobile. Mais cette baisse est compensée par les revenus data.

Selon l'observatoire du secteur des télécoms de l'Arcep, le marché de la téléphonie mobile a connu au dernier trimestre 2009 une baisse des revenus voix pour la première fois de son histoire (- 0,4 %). Ce qui entraîne un ralentissement de la croissance des revenus globaux qui croissent de 3,2 % à 4,7 milliards d'euros, contre 5 à 6 % les années précédentes.

Si la croissance est toujours de mise dans le mobile, c'est en grande partie dû à la très forte progression des revenus data (+ 23,6 %, à 840 millions d'euros), qui représentent désormais 18 % de l'ensemble des revenus mobiles. D'une année sur l'autre, on note ainsi un doublement du nombre de clés 3G, qui atteignent le million. Boosté par des forfaits intégrant des SMS illimités, le nombre moyen de messages courts envoyés par usager a aussi doublé (+ 92 %), passant à 67,3 par mois.

Selon l'Arcep, il y a 18,7 millions de mobinautes en France, dont 11,4 millions utilisent un réseau 3G. Selon la définition de l'Autorité, un mobinaute est un usager qui a utilisé au moins une fois un service i-Mode, Wap, MMS ou e-mail.
 
Concernant Internet, la France compte 17,7 millions d'abonnés haut débit, et encore 983 000 abonnés en RTC. Sur les 1,4 milliard de revenus générés par Internet, 1,3 milliard proviennent du haut débit.

Annonces Google