Nice veut devenir la pionnière française du sans-contact mobile


En partenariat avec Orange, Bouygues Telecom et SFR, la ville de Nice va tester le sans-contact mobile dès le printems 2010. Un projet soutenu par l'Etat. 

Les trois opérateurs mobile – Orange, Bouygues Telecom et SFR – se sont associés à la ville de Nice dans un projet d'expérimentation des services sans-contact via mobile. A partir du printemps 2010, chaque opérateur proposera à 1 000 de ses clients niçois une palette de services accessible depuis leur mobile et ce grâce à une puce NFC (Near Field Communication). Des services d'informations mais également de paiement de petites sommes d'argent (titres de transport locaux, entrées au musée…).

Outre la ville de Nice et les trois opérateurs, la Communauté urbaine Nice Côte d'Azur, l'université Nice-Sophia-Antipolis, certains établissements bancaires et Veolia Transport participent aussi au projet. D'ailleurs, à l'université de Nice-Sophia-Antipolis, le projet Campus Nova - soutenu par le Crédit Agricole, Nokia et IBM - permet déjà à une poignée d'étudiants d'utiliser leur mobile en guise de porte-monnaie électronique ou de pass d'accès aux salles de cours.

Enfin, le projet semble plaire à l'Etat qui devrait le soutenir a indiqué le secrétaire d'Etat à l'Industrie et à la Consommation Luc Chatel, vendredi 22 mai. Ce soutien reste conditionné au prochain lancement par le Forum du sans-contact mobile d'un appel à projets, doté d'une enveloppe de 3,5 millions d'euros.

IBM / Orange

Annonces Google