France Telecom atteint ses objectifs mais son bénéfice plonge


Malgré un recul de 35,4 % de son bénéfice net, l'opérateur historique réalise un chiffre d'affaires, un taux d'investissement et des liquidités conformes à ses attentes.

Le bénéfice net de France Télécom a chuté de 35,4 % en 2008 pour atteindre 4,07 milliards d'euros. Une dégringolade qu'il attribue principalement à l'augmentation de 1,463 milliard d'euros de l'impôt sur les sociétés. Son chiffre d'affaires est, lui, en hausse de 1 %, à 53,5 milliards d'euros, au dessus donc des attentes du marché. Au dernier trimestre 2008, le chiffre d'affaires de l'opérateur a progressé de 0,7 % et atteint 13,6 milliards d'euros.

En un an, le nombre total de clients France Télécom progresse lui de 7 %, avec 182,3 millions de clients fin 2008. 121,8 millions sont des clients mobiles (+ 11 % sur l'année), et 12,7 millions sont des clients haut débit ADSL (+ 9 %).

Le groupe réalise ainsi l'ensemble de ses objectifs, en particulier au travers de ses 8 milliards d'euros de liquidités (contre 7,8 milliards en 2007) et d'un taux d'investissement de 12,8 % du chiffre d'affaires (pour un objectif de 13 %). L'opérateur désire en effet générer 8 milliards d'euros de cash-flow organique chaque année jusqu'en 2012 et maintenir un taux d'investissement entre 12 et 13 % du chiffre d'affaires. Des objectifs qui pourraient être révisés à la baisse si la détérioration de l'environnement économique devait s'accentuer, précise un communiqué. France Télécom table pour 2009 sur une hausse de son chiffre d'affaires supérieure à la croissance des pays où le groupe est présent.

Les objectifs du plan Next 2006-2008 ayant été atteints, le groupe a décidé de lancer un programme d'attribution d'actions gratuites auprès de ses salariés, qui viendra s'ajouter aux dispositifs existants de rétribution liés aux résultats. Un intéressement exceptionnel au titre de l'année 2008 est également prévu, qui doit encore faire l'objet de négociations avec les partenaires sociaux.

Au plan Next va maintenant succéder le plan Orange 2012, qui s'articulera autour de trois grands axes : "simplifier la vie des clients, développer l'agilité du groupe dans l'exercice de ses métiers et inscrire la performance dans la durée".

Annonces Google