Le Sénégal refuse de vendre Sonatel à France Télécom

France Télécom ne deviendra pas majoritaire dans Sonatel, la société nationale des télécommunications du Sénégal, comme cela était initialement prévu. Le 8 avril 2009, l'Etat Sénégalais avait signé un protocole d'accord sur la cession de 10 % du capital de l'opérateur local à France Télécom, ce qui lui aurait donné le statut d'actionnaire majoritaire avec 52,2 % du capital. Mais l'Etat a mis fin à l'accord.

A défaut des 305 millions d'euros qu'il devait encaisser lors de cette cession, il va procéder à un nantissement d'actions auprès de banques ainsi qu'une offre publique de vente. Cela freine donc les ambitions du groupe français qui cherche à étendre ses activités en Afrique de l'Ouest. Déjà actionnaire de l'acteur sénégalais en mars 2007, il avait alors profité de l'obtention par ce dernier de plusieurs licences de téléphonie mobile notamment en Guinée Bissau.

API / Nantissement

Annonces Google