Vers la création d'un géant du mobile dans les pays émergents


L'indien Bharti et le sud-africain MTN veulent fusionner pour créer un géant du mobile dans les pays émergents, qui compterait 200 millions d'abonnés en Asie et en Afrique.

Le leader indien du mobile Bharti Airtel et son homologue sud-africain MTN Group sont actuellement en discussions avancées autour du rachat par le premier de 49 % du capital du second, en échange d'une prise de participation par MTN de 36 % au capital de Bharti. D'après le "Wall Street Journal" du 25 mai, ces négociations en cours depuis plusieurs semaines s'accélèrent. Les deux opérateurs se sont fixé comme échéance le 31 juillet pour trouver un accord.

Le groupe qui serait issu de ce rapprochement compterait 200 millions d'abonnés en Asie et en Afrique, pour un chiffre d'affaires annuel de 20 milliards de dollars (14 milliards d'euros) et une capitalisation boursière de 60 milliards de dollars (43 milliards d'euros). Le poids de cette nouvelle entité en bourse équivaudrait à celui de Deutsche Telekom.

MTN, qui opère dans 21 pays d'Afrique et du Moyen-Orient, a connu en 2008 une hausse de 45 % de sa base de clients et devrait encore en acquérir plus de 22 millions cette année. Avec 24 % de part de marché en Inde, Bharti n'est pas en reste, puisque la pénétration du mobile dans ce pays - pour l'instant de 35 % - progresse très rapidement : plus de 15 millions d'Indiens ont pris un abonnement mobile rien qu'en février.

Cette opération, évaluée à 23 milliards de dollars (16 milliards d'euros), serait la plus importante jamais réalisée en dehors de l'Occident. Le patron de l'opérateur indien, Sunil Bharti Mittal, entend ainsi créer "le champion des pays émergents" et en faire un "exemple de la coopération Sud-Sud".

Annonces Google