Vivendi et France Télécom s'entêtent dans un bras de fer


La maison mère de SFR attaque l'opérateur historique devant la Commission européenne. Il reproche à France Télécom de ne pas facturer ses infrastructures à prix coûtant.

La bataille juridique entre Vivendi et France Télécom s'accélère. Vivendi a annoncé avoir déposé plainte lundi 2 mars auprès de la Commission européenne contre l'opérateur historique pour abus de position dominante. "Nous estimons qu'il y a une position dominante de France Télécom avec les prix pratiqués en matière d'abonnement et de tarifs d'accès à la boucle locale", a expliqué le président du directoire de Vivendi, Jean-Bernard Lévy lors d'une conférence téléphonique à l'occasion des résultats annuels du groupe, rapporte "Le Figaro".

SFR, détenu à 56% par Vivendi, a déposé sa candidature à l'appel d'offre au service universel de téléphonie fixe sur le territoire métropolitain (lire SFR veut assumer le service universel de téléphonie fixe, du 03/02/2009). Or l'opérateur fixe mobile et FAI de Vivendi compte sur l'alignement par l'opérateur historique de ses prix de gros sur les coûts réels de ses infrastructures. Selon les comptes publiés début janvier par France Télécom, une ligne en dégroupage total lui a coûté 6,77 euros par mois en 2007, alors qu'il la facture 9,29 euros hors taxes aux opérateurs. SFR veut ainsi proposer un prix d'abonnement à 13 euros par mois, contre 16 euros pour France Télécom. Vivendi réclame par ailleurs une séparation des réseaux et des services grand public, ce que refuse l'opérateur historique.

Depuis quelques mois, les plaintes se multiplient entre Vivendi et France Télécom. En janvier, France Telecom avait porté plainte contre Canal+ (chaîne du groupe Vivendi) devant le Conseil de la concurrence, pour abus de position dominante (lire France Télécom porte de nouveau plainte contre Canal+, du 23/01/2009). En mai 2007, France Télécom avait déjà saisi la Commission européenne pour pratiques anticoncurrentielles en matière de télévision payante, sur le même sujet. Plus récemment, Orange a perdu l'exclusivité de la distribution de l'iPhone en France (lire Orange va en cassation pour récupérer l'exclusivité de l'iPhone, du 04/02/2009).

Annonces Google