La guerre des energy drink Des challengers en pagaille?

grâce à une communauté de fidèles et un buzz très actif sur internet, la petite
Grâce à une communauté de fidèles et un buzz très actif sur Internet, la petite marque Truc de Fou parvient à s'imposer sur le marché ultraconcurrentiel des boissons énergisantes. © Truc de fou

Les leaders historiques des boissons énergisantes semblent en difficulté. Habitué des croissances à deux chiffres depuis son arrivée en France en 2008, Red Bull a perdu 8 points de part de marché sur un an (période janvier-avril 2010), selon les chiffres cités par le magazine Rayon Boissons.

Encore deuxième marque en France en 2008, Dark Dog a vu ses ventes plonger de 28% sur la même période. Et ce malgré la force de vente de Pepsico, qui a repris la commercialisation de la marque en 2009.

Principaux gagnants de la chute des leaders : les petites marques. Lancé il y a trois ans par deux entrepreneurs du Sud-Ouest, Truc de Fou a vu son chiffre d'affaires augmenter de 50% en 2009, alors qu'il n'est référencé que dans trois enseignes. Grâce notamment à "un goût moins médicamenteux et un prix moins étouffant que nos gros copains autrichiens et américains" vante ironiquement la marque. On peut également citer Kalaschnikow et les multiples marques de distributeurs (Auchan, Casino...)