Steven Spielberg : pourquoi l'industrie cinématographique va imploser

Steven Spielberg : pourquoi l'industrie cinématographique va imploser Pour le réalisateur, "aller voir un film coûtera bientôt 50, 100, ou 150 dollars, soit autant qu'un spectacle à Broadway ou un match de football".

Dans un article de David Cohen du magazine Variety, on apprend que Steven Spielberg et George Lucas ont adressé des commentaires étonnants aux élèves de l'école de cinéma de l'Université de Californie du Sud (USC).

"Les films seront à l'affiche pour un an, à l'instar des comédies musicales"

Les deux magnats du cinéma ont affirmé que l'industrie cinématographique était sur le point de s'écrouler.

Spielberg et Lucas ont expliqué qu'Hollywood mise de plus en plus sur une poignée de superproductions à grand budget qui plaisent au plus grand nombre et perd ainsi son public habituel de cinéphiles, qui se tourne vers Internet et le petit écran.

Spielberg prédit qu'avec ce pari, Hollywood ne va pas tarder à trébucher, en démolissant par la même occasion l'industrie toute entière :

"Ils ne recherchent que le profit", affirme Lucas à propos des studios. "Mais cela ne fonctionnera pas éternellement. Leur approche devient de plus en plus étroite. Les gens vont s'en lasser. Les studios ne sauront plus rien faire d'autre que ces blockbusters."

Spielberg souligne qu'à cause de la présence de multiples formes de loisirs qui se disputent l'attention des cinéphiles, les studios préfèrent dépenser 250 millions de dollars sur un seul film plutôt que de réaliser plusieurs projets originaux et personnalisés.

"Tout cela va finir par s'effondrer", précise Spielberg. "3 ou 4 ou peut-être même une demi-douzaine de ces films à gros budget vont se planter et cela va encore une fois renverser le paradigme."

cinéma popcorn
Le service proposé aux spectateurs sera radicalement différent. © nyul - Fotolia

Lucas prédit que l'industrie du cinéma va bientôt évoluer pour offrir quelque chose de similaire à Broadway, où les énormes blockbusters seraient à l'affiche pendant très longtemps, projetés sur de gigantesques écrans, et où les prix des places seraient exorbitants.

Au lendemain de la débâcle de l'industrie cinématographique, "il y aura moins de salles de cinéma, mais celles-ci seront plus grandes, avec plein d'options agréables. Aller voir un film nous coûtera 50 dollars, ou 100, ou 150, soit autant que pour assister à un spectacle à Broadway ou un match de football. Cela deviendra un luxe... Les films seront à l'affiche pour un an, à l'instar des comédies musicales de Broadway. On ne parlera plus de "show" business mais de "movie" business."

"Les films à gros budget seront projetés sur de grands écrans, et cela leur coûtera énormément d'argent. Tous les autres le seront sur des écrans plus petits, et c'est d'ailleurs quasiment déjà le cas aujourd'hui. "Lincoln" et "Red Tails" ont failli ne pas sortir dans les cinémas : même Steven Spielberg et George Lucas ne pourraient plus projeter leurs films dans les cinémas !"

"Il y aura moins de salles de cinéma, mais celles-ci seront plus grandes, avec plein d'options agréables"

Voilà donc comment deux des réalisateurs et producteurs les plus prestigieux d'Hollywood entrevoient le futur du cinéma.

Hollywood n'est cependant pas à plaindre. Il y a encore largement assez d'argent pour réaliser des films ou des séries pour le petit écran. Et la prolifération des services de vidéo à la demande sur Internet rend ces films et séries plus faciles à se procurer qu'ils ne l'ont jamais été.

Les consommateurs ne sont pas à plaindre non plus. Le plus rapidement l'industrie traditionnelle du cinéma s'effondrera, le plus rapidement vous pourrez obtenir les films que vous souhaitez voir sur vos écrans personnels sans être obligés de payer une fortune pour les regarder dans une salle de cinéma étroite et dégoûtante en étant placé sur le côté ou derrière une personne qui vous empêche de voir l'écran.


Article d'Henry Blodget. Traduction par Joséphine Dennery.

Voir l'article original : Steven Spielberg : The Movie Industry Is About To Implode

Autour du même sujet

Annonces Google