Fnac a lancé le premier sa carte de fidélité

_
_ © Photomontage JDN / Fnac

Début 2007, Virgin lance une carte de fidélité... plusieurs mois après en avoir stoppé une précédente. Objectif : compter comme son concurrent sur des client fidèles... et consommateurs. L'enseigne de Walter Butler entend capitaliser sur les 500 000 clients recrutés en 18 mois avec sa carte gratuite. "Plus de 20% de notre chiffre d'affaires sont générés par nos porteurs de carte, avec un panier moyen supérieur de 45% à celui d'un non-porteur de cartes", assure Jean-Noël Reinhardt le président de Virgin. Fnac, de son côté, s'appuie sur une mine d'or. Sa carte séduit désormais 2 millions d'adhérents. "On a été les premiers et on a été copié", se réjouit Fabien Sfez son directeur général qui entend bichonner ses adhérents. Offre exclusive, ouverture tardive, magazine dédié et envoyé à chaque porteur... rien n'est trop beau pour inviter les adhérents à venir consommer. Car si Fabien Sfez ne s'étend pas sur les chiffres, il reconnait lui aussi que "leur panier moyen est sensiblement plus élevé que celui d'un client sans carte".

Suggestions de contenus