Luxe, mode, accessoires pour enfants... les nouveaux magasins de seconde main Décathlon organise sa braderie spécialisée

les trocathlon sont organisés devant les magasins.
Les Trocathlon sont organisés devant les magasins. © Décathlon

Deux fois par an, le distributeur d'articles de sport organise un Trocathlon, une semaine durant laquelle les particuliers peuvent acheter et vendre vélos, rollers et autres paires de skis d'occasion. "Nous mettons à disposition nos parkings, nos chapiteaux et nos collaborateurs pour mettre en relation nos réseaux d'acheteurs et de vendeurs", explique l'enseigne. Les professionnels de Décathlon vérifient d'abord la qualité des produits, en particulier au niveau de la sécurité, et fixent les prix avec les vendeurs. Mais ces derniers ne sont pas rémunérés par l'acheteur, puisque celui-ci paye son produit à Décathlon. Ensuite, l'enseigne reverse la somme au vendeur... sous formes de bons d'achat. Elle ne prend pas de commission. "Les produits proposés sont proches de ceux que nous vendons, mais ils n'ont pas forcément été achetés chez nous. On ne trouve pas de survêtements ou de raquettes en bois, l'offre va des VTT aux combinaisons de plongée."

Les vendeurs ont différentes raisons de vendre leurs articles : les enfants qui grandissent se séparent de leurs vélos devenus trop petits et les sportifs confirmés souhaitent monter en gamme. "Il y a une vrai attente", affirme Décathlon. Cela fait une vingtaine d'années que le concept existe, il concerne quasiment tous les magasins de l'enseignes et se pratique même en dehors de l'Hexagone.

Réseaux / Vendre