Luxe, mode, accessoires pour enfants... les nouveaux magasins de seconde main Game Cash se développe grâce aux jeux vidéo

un magasin parisien de game cash.
Un magasin parisien de Game Cash. © Game Cash

"Dans les enseignes traditionnelles, l'occasion est un élément marketing qui vise à vendre des produits neufs. Je voulais faire de l'occasion d'une autre façon." Philippe Courgé a créé avec deux associés Game Cash en 2003 après des années passées dans d'autres distributeurs de jeux vidéo. Son concept : acheter cash tous produits d'occasion, quelque soit sont état. Les boitiers sont éventuellement changés, les CD sont replastifiés pour enlever les rayures et le produit fini est garanti 6 mois.

Le premier magasin a ouvert se portes à Angers en 2005. Aujourd'hui, l'enseigne compte 26 points de ventes, tous en franchise. Certains loueur de DVD à l'activité malmenée sont séduits par ce concept. "Notre objectif est de compter 150 Game Cash d'ici 2013."

Dans les boutiques, 60% du chiffre d'affaires annuel, qui s'établit en moyenne à 450 000 euros, provient de la vente d'occasion. Elles disposent, pour acheter au meilleur prix, d'un logiciel qui évalue l'argus de chaque jeu. "Nous avons des produits d'occasion très rapidement, parfois deux semaines seulement après la sortie d'un jeu", assure Philippe Courgé. "En période de crise, nous avons beaucoup plus de clients, mais le prix des jeux baisse aussi. Des familles, des CSP+ font leur apparition et achètent aussi de l'occasion."

Jeux / Vendre