L’industrie 4.0 bouleverse les interactions homme-machine

L’Internet des objets est capable de modifier le rôle des interactions homme-machine et de déclencher la prochaine révolution industrielle : celle de la connectivité intelligente.

L’industrie 4.0 et l’Internet des objets sont au cœur des nouvelles approches technologiques, du développement, de la production et de l'ensemble de la chaîne logistique. C’est ce qu’on appelle l’usine intelligente. Les interactions homme-machine (IHM) sont déployées dans tous les secteurs d'activité où l’utilisation de machines ou d’appareils automatiques nécessite une intervention humaine. La forte demande d’IHM s’explique par un besoin d'efficacité, de sécurité et de conformité des données, de mobilité, de services à distance et de matériel fiable.Confrontée à de profonds bouleversements, l’industrie doit faire preuve d’intelligence, d’agilité et d’innovation pour faire évoluer ses méthodes de production grâce à des technologies qui complètent et assistent le travail humain (robotique) et réduisent les accidents industriels causés par la défaillance des processus. Les IHM peuvent utiliser des capteurs, des robots, des systèmes sans fil, des logiciels, la communication M2M pour collecter et analyser des données. Ces données peuvent servir à gérer les opérations, ou à mettre les sites de production en relation avec les robots de l’usine, le back-office de l’entreprise, ses partenaires et fournisseurs, tout au long de la chaîne logistique.

Des technologies de rupture 
L'automatisation et l'intelligence intégrée visent principalement à réduire le nombre d’interactions humaines tout en augmentant leur qualité, pour garantir une meilleure réactivité. Le développement de l’intelligence artificielle dans l’industrie peut entraîner une réduction du nombre d’interfaces homme-machine, tout en leur donnant plus d’importance lorsque les machines nécessitent une intervention humaine. Dans un système intelligent, un flux de production régulier ne requiert aucune surveillance humaine. C’est lorsqu’une machine anticipe ou détecte une anomalie qu’elle est incapable de corriger qu’une intervention humaine et une prise de décision sont nécessaires.
Concevoir des interfaces homme-machine conviviales
Une IHM industrielle se doit d'être robuste, fiable et résistante, surtout lorsque les opérateurs travaillent dans un environnement bruyant, poussiéreux, humide et sombre. Dans l’industrie 4.0 où l’intervention humaine se cantonne essentiellement aux prises de décisions stratégiques, la présentation des données constitue un volet très important du design. Elle ne doit pas se limiter aux affichages et aux écrans tactiles. Elle doit aussi intégrer la réalité augmentée, la reconnaissance de la parole et la synthèse vocale, et la visualisation de données intuitives. Dans les domaines de la maintenance et de la réparation, les lunettes de réalité augmentée auront un rôle important à jouer au sens où elles montreront l'impact des données issues des capteurs et les transmettront au technicien afin qu’il puisse rapidement résoudre le problème. Les données pourraient être diffusées en live streaming via des affichages visuels facilitant la compréhension.
Le futur des IHM dans l’industrie 4.0
Nous entrons dans une nouvelle ère, où de plus en plus d’appareils connectés (comme des lunettes de réalité augmentée, des montres ou des vêtements connectés à usage professionnel) aideront les individus à travailler plus vite et avec plus de précision. Encore faudra-t-il pour cela que les interactions homme-machine soient plus rapides, plus faciles et plus efficaces, afin que des systèmes ouverts et autonomes puissent être mis au point.Les commandes de robots sont passées de 8 800 unités au 1er semestre 2007 à 14 100 unités au 1er semestre 2014. Le capital-risque investi dans les start-ups spécialisées en robotique est, quant à lui, passé de 30 millions de dollars en 2010 à 172 millions de dollars en 2013. Avec les écrans tactiles, la reconnaissance vocale est un secteur qui devrait connaître la croissance. L’intelligence artificielle, la reconnaissance visuelle et vocale, la puissance de calcul et l’amélioration des algorithmes amélioreront l'analyse, la précision et la rapidité des données.

Avec l’Internet des objets, le volume de données accessibles et exploitables pour prendre les bonnes décisions est en train d'exploser. Au même titre que l’intelligence artificielle, les interfaces homme-machine auront un rôle crucial à jouer dans l’industrie 4.0 lorsqu’une prise de décision humaine sera nécessaire, notamment dans des situations critiques et urgentes. Ainsi, les IHM, qui transmettent des données cruciales sous une forme aisément compréhensible et simplifient la saisie des commandes, amélioreront considérablement la pertinence des décisions et accélèreront l'exécution des commandes.

Annonces Google