Pourquoi nous nous dirigeons vers une société sans cash

La tendance d’une société sans cash continue de s’imposer dans nos paiements au quotidien Ce phénomène nous incite à surveiller les grandes tendances du marché du paiement numérique.

La tendance est à la dématérialisation du cash, et ce, même si les espèces demeurent encore essentielles dans de nombreux pays. Dans certaines zones géographiques, les conditions socio-économiques détournent progressivement les consommateurs de l'argent liquide. Et pour cause, les paiements numériques permettent d’accroître la transparence et la sécurité des transactions ce qui constitue un véritable atout pour les pays en développement. Les paiements dématérialisés représenteront 65 % de tous les paiements en Chine et 45 % en Inde d'ici 2020 selon une étude Kapronasia Analysis.

D’après la société d'analyse des paiements et du commerce PYMNTS, le continent africain possède le deuxième plus grand nombre d'utilisateurs de paiements mobiles au monde, après la Chine, même si le cash continue de régner en maître. L'Europe n'est pas vraiment en reste, l'utilisation des nouveaux moyens de paiement est également en essor, en témoigne l’adoption croissante de Android Pay et de Apple Pay. Les deux services de paiement mobile américains sont même plus largement utilisés en Europe qu'aux États-Unis. Voici les 4 grandes tendances à surveiller sur le marché du paiement numérique :

Des entreprises chinoises en phase d’internationalisation 

La Chine montre la voie en matière de paiements mobiles. De plus en plus d’entreprises chinoises entrent en phase d’expansion internationale, à l’image des géants technologiques Ant Financial et Tencent. La récente acquisition par Alibaba de 33 % de Ant Financial est un indicateur supplémentaire des ambitions internationales de certains acteurs chinois. De surcroît, Alipay et WeChat Pay ont été en mesure de s'associer avec des marques internationales, des commerçants et des aéroports désireux de capitaliser sur l’essor du tourisme chinois malgré une faible pénétration à l'extérieur de la Chine.

L’ouverture des services bancaires en passe de devenir la norme 

Le mouvement, qu’il soit nommé API banking, banking-as-a-service ou open banking, annonce un virage vers des normes bancaires plus ouvertes en passe de conquérir le monde entier. En Europe, ce changement de paradigme est appuyé par l’entrée en vigueur de la directive DSP2. La transition est inévitable et il est crucial que chaque banque et chaque acteur du monde du paiement définisse une stratégie visant à faire face aux conséquences de cette ouverture, à savoir l’émergence de modèles économiques davantage axés sur la donnée. Cette transition représente un enjeu majeur sur le continent européen, néanmoins, le RGPD limitera fortement les utilisations potentielles de données.

Les partenariats public-privé pour stimuler l’innovation et l’adoption 

Les relations entre les gouvernements et le secteur privé favorisent ou entravent le développement de l'innovation en matière de paiement. La collaboration entre les gouvernements et le secteur privé est crucial pour la poursuite de l'innovation en matière de paiement, d'autant plus que de nombreuses contraintes réglementaires sont spécifiques à chaque pays. La création réussie d'une économie où les paiements numériques sont largement adoptés, nécessite un rapprochement entre plusieurs acteurs dans le secteur public et privé, de même que la mise en place d’une infrastructure numérique partagée afin de réduire les obstacles à l'entrée et de promouvoir l'innovation. Dans cette optique, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au Numérique, a réuni le fleuron de la fintech française dans les locaux de Bpifrance en janvier dernier.

Des facteurs socio-économiques à considérer 

L’adoption des moyens de paiement numériques dépend également de facteurs socio-économiques spécifiques à chaque pays. Il peut s'agir de l’état de l'inclusion financière, des habitudes des consommateurs ou de l'évolution historique du marché. Celles-ci varient considérablement d'un pays à l'autre, mais il est essentiel de les comprendre et d'en tenir compte pour mieux comprendre les clients et les débouchés potentiels. À titre d’exemple, l'acquisition récente par Mastercard de la société de technologie de paiement mobile Oltio de Standard Bank permet à l’entreprise de compléter sa stratégie de paiement numérique dans les marchés émergents que sont le Moyen-Orient et l'Afrique. En effet cette dernière possède une très bonne compréhension des problématiques rencontrés par les consommateurs et les commerçants locaux.

Le secteur bancaire dans son ensemble est en pleine transformation. L'écosystème des paiements n'est pas perméable à ces changements. Les nouveaux entrants du secteur de la banque numérique et les fintech se mobilisent pour développer et déployer ce qui pourrait être la prochaine révolution dans le domaine des services financiers que ce soit par le biais de partenariats, d'investissements ou d'acquisitions.

L’avènement des moyens de paiement sans friction stimule la croissance économique en facilitant les transactions. En conséquence, l’innovation dans le domaine du paiement devrait être au cœur des préoccupations de tous les pays dans le monde. Cette prise de conscience se généralise, comme le démontre la récente inauguration de TIPS, par la Banque centrale européenne du service de règlements de paiement instantané paneuropéen. 

Autour du même sujet

Pourquoi nous nous dirigeons vers une société sans cash
Pourquoi nous nous dirigeons vers une société sans cash

La tendance est à la dématérialisation du cash , et ce, même si les espèces demeurent encore essentielles dans de nombreux pays. Dans certaines zones géographiques, les conditions socio-économiques détournent progressivement les consommateurs...

Annonces Google