Tech for Good : l’affaire de tous pour le bien de tous

Avoir une approche "Tech For Good", c’est se préoccuper de l’impact sociétal de l’innovation, de sa capacité à être mise au service de l’humain et des enjeux globaux de nos sociétés.

L’arrivée de nouvelles technologies dans notre société fait souvent couler beaucoup d’encre notamment en matière d’impact sur la confidentialité des données personnelles ou d’impact sur les emplois. Il est important de rappeler les effets positifs que peut avoir la technologie sur notre quotidien, et ce à plusieurs échelles. L’innovation s’accompagne de questions sociétales mais nous avons la liberté, voire le devoir d’en orienter les usages et les finalités. Notre responsabilité est engagée.

Où en est la France en termes d’innovation et d’adoption des nouvelles technologies ?

Grâce à l’explosion de la French Tech notamment, la France est reconnue comme un vivier précurseur d’innovation et d’entrepreneuriat. En effet, comme le souligne un rapport de Bloomberg, la France a intégré en 2018 le top 10 des pays les plus innovants, devançant les Etats-Unis. Les fintech, ces start-up spécialisées dans le développement de solutions dédiées au secteur de la finance, font partie de ces nouvelles entreprises venant renforcer encore la position de la France sur la scène technologique internationale. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elles sont fortement soutenues par les grandes entreprises au travers d’investissements financiers, de support en expertise ou encore de formation. Cela leur permet de continuer à innover pour proposer des solutions (biométrie, micro dons, parcours client digitalisé, crédits d’énergie et bien d’autres encore) répondant aux nouveaux usages et besoins des particuliers et des entreprises.

En effet, les habitudes changent, les consommateurs sont aujourd’hui de plus en plus connectés et veulent des services toujours plus intuitifs. En matière de paiement, par exemple, ils exigent l’instantanéité pour réaliser leurs achats. On l’observe notamment dans l’adoption du sans contact, qui a augmenté de 156% en un an en France. Les Français montrent une appétence particulière pour les technologies innovantes qui facilitent leur quotidien, pouvoir payer avec son téléphone mobile ou sa montre connectée sans devoir sortir son portefeuille, ou encore pouvoir payer avec sa carte sans contact dans les transports publics sans avoir à faire la queue pour acheter un ticket papier. 

Tech for Good : une tendance que nous devons faire perdurer

La technologie permet d’aller encore plus loin que de simplement rendre plus pratique notre quotidien. Elle permet de soutenir l’accompagnement et le développement de populations plus éloignées ou défavorisées. Avoir une approche "Tech For Good", c’est d’abord se préoccuper de l’impact sociétal de l’innovation, de sa capacité à être mise au service de l’humain et des enjeux globaux de nos sociétés qu’ils soient économiques, sociaux, ou environnementaux.

Quoi de plus noble que de mettre la technologie au service des plus fragiles pour leur permettre d’accéder simplement aux outils financiers ou aux démarches administratives nécessaires à leur inclusion dans la société et à leur épanouissement. Proposer une plateforme digitale connectant les petits agriculteurs en Afrique, les agents intermédiaires, les acheteurs et les banques permet de rentabiliser les exploitations agricoles ; lancer une application digitale parents-enfants avec pour finalité l’éducation financière de nos jeunes ; ou encore développer des outils de paiements numériques adaptés aux mal voyants afin de les inclure en toute confiance dans notre société de plus en plus connectée

Il n’y a pas de "Tech for good" sans collaboration qui se doit d’être dirigée vers les utilisateurs, afin que tous les membres de l’entreprise, et de la société au sens plus large, se sentent concernés.

Bien que beaucoup voient une tendance ayant vocation à s’évanouir une fois qu’elle aura "fait le buzz", la notion de Tech for Good n’est pas prête de disparaître. Il est même de notre devoir, à nous chefs d’entreprises, de lui donner un sens et de la développer avec des résultats concrets. Car c’est au travers d’elle que les sociétés peuvent montrer toute l’étendue de leurs capacités et ce, au-delà des préoccupations purement mercantiles. Cette responsabilité nous incombe, il en va de notre crédibilité.

Comment instaurer l’esprit Tech for Good au sein de l’entreprise ?

Tout d’abord, il est important de rappeler que n’importe quelle entreprise, quelle que soit sa taille, peut contribuer à cet esprit "Tech for Good", de la start-up au grand groupe en passant par les TPE et les PME.

Il peut être initié par le biais d’initiatives simples en entreprise afin de sensibiliser d’abord les collaborateurs. Il faut faire les choses progressivement afin que ces derniers y adhèrent et deviennent peu à peu des ambassadeurs de cet esprit "Tech for Good", à l’extérieur.

Que vous puissiez ou non être considérée comme une entreprise Tech for Good passe tout d'abord par l'évaluation des capacités de votre société en termes d'expertise, d'expérience et d'influence - qu'est-ce que vous faites de bien ? Qui pourriez-vous aider ? Comment faites-vous pour que cela se produise ? Cet exercice permet de s'assurer que les efforts ne sont pas trop vastes et inefficaces, mais qu'ils ont un impact maximal dans un environnement de niche.

En interne, l’engagement Tech for Good a aussi un impact positif car l’initiative nécessite la collaboration de tous les employés ainsi qu’une synergie forte avec la direction, qui permet à cette dernière de se rapprocher de ses équipes et de réfléchir ensemble au meilleur moyen de s’engager plus largement pour la société. Ainsi, le Tech for Good a un impact transverse, encourageant tous les services de l’entreprise à se responsabiliser et à apporter leur pierre à l’édifice.

Impact sociétal positif et bénéfices ne sont pas incompatibles

On peut se poser la question de l’impact sur la bonne santé de l’entreprise, et douter de la nécessité de concentrer ses efforts sur ce genre d’initiative. Malgré la réticence de certains, l’esprit Tech for Good contribue vraiment à la croissance de l’entreprise. Aujourd’hui, une société doit prendre un engagement fondamental, en affichant clairement son ambition de servir le bien commun avec les ressources de l'entreprise. Cet effort ne restera pas vain, et parmi les effets collatéraux, on peut parler de notoriété quand elle fait la Une des journaux, ou encore de profitabilité quand elle améliore son bilan.

En effet, "Tech for Good" permettra à l’entreprise de faire parler d’elle, et ceux qui restent encore sceptiques face à cette démarche altruiste ne peuvent que constater, à titre de contre-exemple, la négativité qui entoure certaines grandes entreprises technologiques pour reconnaître que l'intégrité reste la meilleure voie pour la rentabilité et pour dégager une image positive, quelle que soit la taille de son entreprise ou son caractère apparemment indispensable.

L'un des aspects essentiels du Tech for Good est un leadership qui s'efforce de créer une culture et un environnement axés sur l'intérêt public. Afin que l’entreprise ait un réel impact sur la société, il faut d’abord qu’elle se transforme de l’intérieur pour ensuite se faire l’ambassadeur de cette initiative auprès du plus grand nombre.

Autour du même sujet

Tech for Good : l’affaire de tous pour le bien de tous
Tech for Good : l’affaire de tous pour le bien de tous

L’arrivée de nouvelles technologies dans notre société fait souvent couler beaucoup d’encre notamment en matière d’impact sur la confidentialité des données personnelles ou d’impact sur les emplois. Il est important de rappeler les effets positifs...