Charles Milhaud (Ex-président des Caisses d'épargne) "Toutes les banques avaient des pertes importantes"

charles milhaud.
Charles Milhaud. © T. Grogny

Vous dénoncez des manipulations concernant votre démission, mais les Caisses d'épargne ont tout de même perdu 2 milliards d'euros en 2008. N'est-ce pas aussi lié à votre gestion ?

Charles Milhaud. Au premier semestre 2007, il n'y avait pas la crise et les Caisses d'épargne avaient réalisé un résultat 40% supérieur à ce que nous avions annoncé. A partir du moment où vous avez une crise financière, l'ensemble des banques, que ce soit RBS, Citigroup et même des banques françaises comme la Société générale, ont eu des problèmes. Toutes, au-delà des pertes de traders, avaient des pertes importantes sur les marchés financiers.

 

Les Ecureuils ont-ils été ingrats avec vous après 40 ans de maison ?

C. M. Certains ont été ingrats, d'autres très ingrats. La majorité reconnait le travail que j'ai fait aux Caisses d'épargne, qui n'ont plus rien à voir avec celles de 1999 (date de son arrivée, ndlr). Le jour de mon départ, j'étais ulcéré. Les ambitions de certains et la crainte des autres m'ont lassé. Mais c'était nécessaire qu'il y ait un changement. Non pas le changement éphémère qu'il y eu pendant 4 mois et qui a foutu en l'air pas mal de mes actions, mais un changement profond, celui qui est en train de se faire autour de François Pérol, qui est la construction d'un nouveau grand groupe coopératif.