L'économie de l'ex-RDA aujourd'hui Des savoir-faire conservés

le site de production d'amd à dresde.
Le site de production d'AMD à Dresde. © Globalfoundries

Si l'Allemagne de l'Est présentait, sous bon nombre d'aspects, l'image d'un pays économiquement en retard sur l'Ouest, elle possédait cependant certains savoir-faire techniques à nouveau exploités aujourd'hui dans le cadre de l'économie de marché.

Ainsi, c'est à Dresde, en Saxe, qu'était basé Robotron, le groupe d'électronique et d'informatique est-allemand. Aujourd'hui, la région est connue sous le nom de Silicon Saxony, un cluster prometteur de la microélectronique. Grâce aux investissements massifs de l'allemand Siemens et de l'américain AMD, la région -qui compte aussi des centaines de PME du secteur- se positionne en avant-garde sur le secteur des micro-processeurs, en concurrence frontale avec Grenoble.

Une raffinerie pour Total

Autre exemple de modernisation à grands coups de capitaux occidentaux, le complexe pétrochimique de Leuna, en Saxe-Anhalt, reste aujourd'hui encore l'un des plus importants d'Allemagne.

la raffinerie total de leuna.
La raffinerie Total de Leuna. © Total

Aux côtés d'autres groupes mondiaux, le français Elf -intégré depuis dans Total- en a racheté une partie au moment des privatisations. Les 2,6 milliards d'euros investis par le groupe en 1996 ont permis la construction d'une nouvelle raffinerie où travaillent 650 personnes et le maintien de l'activité pétro-chimique à Leuna. C'est le plus important investissement direct d'un groupe hexagonal en ex-Allemagne de l'Est.