Mobilité d'entreprise

Les entreprises doivent désormais organiser la mobilité de leurs salariés. © JDN
Depuis le 1er janvier 2018, les sociétés dont les sites regroupent plus de 100 employés doivent disposer d'un plan de mobilité en entreprise, qui détaille les actions qu'elles comptent mettre en place pour faciliter la mobilité de leurs employés. Les sanctions sont pour l'instant relativement indolores (perte de soutien technique et financier de l'ADEME) et les mécanismes de contrôle encore en préparation. Mais la mansuétude de l'Etat ne durera qu'un temps. Les entreprises en sont donc à différents stades: certaines traînent des pieds et n'ont pas commencé à rédiger leur plan, tandis que d'autres commencent à déployer de nouveaux équipements, services et politiques de mobilité sur leurs sites, comme les vélos électriques, le covoiturage domicile-travail ou le télétravail. Des opportunités existent pour les accompagner à travers ces étapes en fournissant différents solutions: rédaction du plan de mobilité, choix des prestataires, services de mobilité...
Suggestions de contenus