Toujours sur le JDN

Suggestions de diaporamas

La recherche et développement permet aux entreprises d'être en avance par rapport à leurs concurrentes sur les marchés bouleversés par des innovations techniques. En 2011, la France consacre 2,25 % de son Produit intérieur brut à des dépenses de R&D. En 1990, ces investissements représentaient 2,32 % de son PIB d'après l'Insee.

Le secteur privé s'est en France saisi de la recherche développement. Les entreprises prennent en charge 63% de ces dépenses en 2011, contre 60% en 1990. Ce niveau est légèrement supérieur à la répartition entre public et privé dans l'Union européenne, où les sociétés ne réalisent que 61% des investissements. Mais les entreprises allemandes misent plus que les françaises sur le progrès technique : elles réalisent 67% du total des dépenses en R&D du pays.

 

Suggestions de contenus