Les importations d'automobiles supérieures aux exportations en 2008

Le solde commercial du secteur automobile français devrait virer au rouge avec un déficit de 2,9 milliards d'euros.

Depuis 2005, Renault produit la majorité de ses véhicules à l'étranger et PSA l'imite depuis 2007. Du coup, pour la première fois de son histoire, le secteur automobile devrait accuser en 2008 un solde commercial déficitaire de 2,9 milliards d'euros. Et encore faut-il considérer qu'hors équipement (Faurecia, Valéo, Michelin...), ce déficit s'élève pour les seuls constructeurs à 4,4 milliards d'euros.

La balance nationale était pourtant largement positive ces dernières années (5,7 milliards en 2006 et même 12,3 milliards en 2004. Ce retournement ne tient pas au fait que les Français achèteraient plus de voitures importées mais vraisemblablement à la stratégie des constructeurs français. La production de nos deux champions nationaux dans leurs usines étrangères ne cesse d'augmenter. Qui plus est, il s'agit de modèles plébiscités en France (Clio, 1007, 308...). Et le système du "bonus-malus" aggrave le phénomène dans la mesure où les voitures vertes sont précisément fabriquées à l'étranger.

Alors, si la France demeure le deuxième producteur européen de véhicules derrière l'Allemagne, la production hexagonale a néanmoins reculé de 3% en volume depuis 2004. Conséquence : le poids du secteur dans le PIB français est passé de 1% en 2004 à 0,6% en 2007.

 

Annonces Google