Les recettes de la taxe professionnelle ont rapporté 28,3 milliards d'euros en 2008

Les communes et groupements d'agglomérations ont touché 16,45 milliards d'euros, les départements 8,42 milliards et les régions 2,92 milliards. En six ans, les recettes de la TP ont augmenté de 25%.

Alors que Nicolas Sarkozy a annoncé le 5 février 2008 la suppression de la taxe professionnelle d'ici 2010, les élus locaux s'inquiètent du manque à gagner fiscal. La taxe professionnelle représente en effet 28,3% des recettes de fiscalité des collectivités locales. Créée en 1975, elle est donc un pilier majeur des finances des communes.

Calculée sur les locaux et la valeur des équipements des entreprises, la taxe professionnelle est accusée par les chefs d'entreprises de pénaliser l'investissement. Les entreprises industrielles sont plus désavantagées que les entreprises de services ayant moins d'équipements et de machines.

Toutefois, la taxe professionnelle n'a coûté en 2008 "que" 18 milliards d'euros aux chefs d'entreprises. La différence (10 milliards d'euros), est apportée aux collectivités locales par l'Etat au titre des divers allègements accordés au fil des années par les gouvernements.

La suppression de la taxe professionnelle coûtera 8 milliards d'euros à l'Etat, selon Bercy, car seule la partie équipements va être supprimée.

Annonces Google