14e ex-æquo : Franche-Comté, 53,2% des entreprises survivent 5 ans

une vue de besançon. chiffres : insee.
Une vue de Besançon. Chiffres : Insee. © Arlette Aubach

Si les chances pour une entreprise franc-comtoise de vivre au moins cinq ans sont égales à celles d'une société picarde, le fait que le créateur soit un homme ou une femme n'y a en revanche aucune incidence. C'est l'activité choisie qui a une incidence sur la pérennité de l'entreprise : le taux de survie à cinq ans des sociétés de la construction est supérieur de 10 points à celui des commerces.

 

Entreprises créées au premier semestre 2002 : 900

Suggestions de contenus