Olivier Sadran s'envole avec l'équipe de football toulousaine

olivier sadran, deuxième en bas en partant de la droite, a repris une équipe en
Olivier Sadran, deuxième en bas en partant de la droite, a repris une équipe en dépôt de bilan. © TFC

 

 

 

Patron d'une prospère entreprise de restauration aérienne, Newrest (10 000 salariés, 400 millions d'euros de CA), Olivier Sadran est supporter du club de sa ville natale depuis toujours. Alors quand en 2001, le TFC dépose le bilan, il s'offre le club de son cœur en prenant 85% du capital. Une véritable opportunité de développement pour ce passionné qui assiste à tous les matchs de son équipe. S'il est président, cet amateur de football et de triathlon délègue néanmoins la gestion du club à des cadres de confiance. Idem pour les choix techniques ou tactiques. En revanche il se concerte souvent avec l'entraîneur et le directeur sportif sur les dossiers de recrutement

Suggestions de contenus