Les salariés français rattrapés par la crise Les hausses de salaires remises en question

selon françois auger, les entreprises revoient à la baisse les augmentations de
Selon François Auger, les entreprises revoient à la baisse les augmentations de salaire collectives et individuelles © Hewitt Associates

La crise économique a largement refroidi les ardeurs des directions concernant les augmentations salariales. Hewitt Associates, un cabinet spécialisé en ressources humaines, a réalisé une enquête sur ce sujet en septembre et octobre auprès de 75 entreprises. Il en ressort que 40% des entreprises envisagent de revoir à la baisse voire de geler des augmentations salariales prévues.

"Alors que les entreprises étaient plutôt ambitieuses cet été, du fait de l'inflation élevée, on observe un net retournement de tendance depuis la rentrée", confirme François Auger, Senior consultant chez Hewitt Associates. En moins de 3 mois, le budget prévisionnel d'augmentation de salaires est ainsi passé de 3,7% à moins de 3,2%. "Les entreprises sont devenues extrêmement prudentes, surtout pour les augmentations collectives", continue François Auger, qui prévoit une nouvelle révision à la baisse dans les prochaines semaines.

Crise financière / Salaires