George Soros compte sur Obama

george soros.
George Soros. © World Economic Forum / E.T. Studhalter

George Soros ou "l'homme qui fit sauter la banque d'Angleterre". C'est en pariant à la baisse contre la livre sterling en 1992 que le financier américain d'origine hongroise George Soros s'est fait un nom et un surnom. En vendant à découvert 10 milliards de livres, il contraint à l'époque la banque centrale britannique à sortir sa devise du système monétaire européen. Mais George Soros est aussi considéré comme l'inventeur des hedge funds. Le financier a ainsi installé très tôt son fonds Quantum Fund dans les Antilles néerlandaises, un paradis fiscal qui lui permet d'échapper à l'impôt.

Face à la crise économique, "jamais vue, dramatique et écrasante" selon ses dires, George Soros place ses espoirs en... Barack Obama. Il attend de lui un paquet de "plusieurs centaines de milliards de dollars" destiné à renflouer les finances des collectivités américaines ainsi qu'un "programme d'infrastructures". L'homme qui faisait sauter les banques en appelle désormais aux gouvernants.

Suggestions de contenus