L'immobilier, le premier amour

Avant d'être un homme des médias, Silvio Berlusconi fut d'abord un entrepreneur immobilier, secteur dans lequel il a commencé à bâtir sa fortune. Et aujourd'hui, l'actuel président du conseil d'Italie possède tout ou partie de nombreuses sociétés immobilières. Combien de sociétés ? Impossible de le dire. Il en détient plusieurs dizaines, via un nombre incalculable de participations prises par ses différentes entreprises et holdings.

Parmi elles, on retiendra par exemple Fininvest Sviluppi Immobiliari, propriété à 100% du holding Fininvest, lui-même propriété de Silvio Berlusconi et sa famille. Les derniers résultats publiés du promoteur livrent une rentabilité plutôt confortable : 1,6 million d'euros de résultat net pour 6,6 millions de chiffre d'affaires en 2007.

Suggestions de contenus