Ces entreprises qui ont quitté la bourse Parcours : la bourse trop volatile et trop chronophage

parcours s'est retiré de la bourse le 4 juillet 2005.
Parcours s'est retiré de la bourse le 4 juillet 2005. © Parcours

"La première année de notre arrivée sur le marché, on a levé des fonds dans de bonnes conditions", se souvient Jérôme Martin, le PDG de la société de location de véhicules longue durée Parcours. Pourtant, la PME, fondée en 1989 a lâché la cote sept ans plus tard.

"La vie de la Bourse est complètement déconnectée de celle des entreprises, justifie Jérôme Martin. Un krach boursier, et votre cours s'effondre, même si l'entreprise n'est pas directement affectée".

Dans un métier de long terme comme celui de Parcours, tout projet de développement est très long à initialiser. Les fluctuations de la bourse sont donc pénalisantes. De plus, les obligations de publication sont très chronophages : "Les présentations et les calculs de comptes me prenaient jusqu'à 25% de mon temps", se rappelle Jérôme Martin. Bref, en 2005, un fonds d'investissement (AtriA) acquiert 58,65% du capital, tandis que Jérôme Martin en conservait 36,61%. "Ce retrait n'a en rien contrarié notre croissance", se réjouit le PDG. En trois ans, le chiffre d'affaires a augmenté de 73%.