Les entreprises qui profitent de la grippe A Les entreprises à l'écoute des conseils de Devoteam

"Il y a une réelle prise de conscience de la part des entreprises. La crainte d'une crise sanitaire se double aujourd'hui de la crainte d'une crise économique." Le constat de Pierre-Emmanuel André est sans appel. Avec 20 ans de conseil, ce manager spécialisé dans la continuité d'activité chez Devoteam perçoit bien le changement chez ses clients. "Simple obligation règlementaire au départ, les plans de continuité d'activité sont aujourd'hui pris beaucoup plus au sérieux, tout le monde est impliqué."

Pour les entreprises, le principal risque lié à une pandémie reste l'absentéisme. Les salariés malades, les parents d'enfants malades ou même les salariés usant de leur droit de retrait peuvent faire défaut. A travers des plans de continuité d'activité élaborés à l'aide d'entreprise de conseil comme Devoteam, les employeurs prévoient les procédures qui permettront d'assurer une activité minimale, même avec de nombreux absents.

"Les premiers plans pour les pandémies ont été mis en place en 2005, au moment de la grippe aviaire, principalement dans la finance et l'industrie pharmaceutique", se souvient Pierre-Emmanuel André. Si les autres grands groupes s'y sont convertis, les derniers mois ont accru la tendance auprès des PME, mais aussi des grandes villes. Certains clients habituels demandent aussi à Devoteam de venir auditer leurs procédures. "C'est évident, nous avons en ce moment un apport de business, confirme Pierre-Emmanuel André. Nous connaissons un surcroît d'activité d'environ 20%."

PME / DEVOTEAM