Les entreprises qui profitent de la grippe A Un badge pour éviter les contacts

le badge le yes.
Le badge Le YES. © ComPosition

Pour éviter la contamination, bises et poignées de mains sont à prohiber. "A ce message plutôt négatif, briseur de lien social, nous avons recherché une réponse positive", explique Michaël Pouchelet, de l'agence ComPosition. C'est une connaissance, sensibilisée par les messages des pouvoirs publics sur les moyens de contamination, qui lui a mis la puce à l'oreille au mois d'août. "Il m'a apporté le cadeau, j'ai réalisé le papier cadeaux" raconte le co-créateur du projet.

En 15 jours, le papier cadeaux prend la forme d'un badge, sur lequel on peut lire "Le YES" et voir un cœur, le tout assemblé signifiant "le cœur y est". "On avançait sur une corde tendue, explique Michaël Pouchelet. Nous devions trouver une formule positive dans laquelle les personnes qui ne serrent pas la main ne sont pas considérées comme des asociaux et les malades comme des pestiférés."

Le site dédié, qui commercialise aussi des affiches, a été lancé le 24 août. Dix jours plus tard, 75 badges (vendus 6 euros les 3) ont trouvé preneurs. Mais les deux initiateurs affichent une confiance absolue dans leur projet. "Nous avons pour l'instant une capacité de production de 6 000 badges par jour grâce à trois fabricants français, précise Michaël Pouchelet. En cas de besoin supplémentaires, nous avons déjà pris des contacts à l'étranger."

Autour du même sujet