Les entreprises qui résistent à la crise En France, Ikea veut devenir n°1 du meuble

l'intérieur d'un magasin ikea.
L'intérieur d'un magasin Ikea. © Inter Ikea Systems B.V.

2007 avait été une année faste pour les magasins d'ameublement français. Le marché avait alors bondi de 7,3%, pour atteindre 9,67 milliards d'euros. En 2008, les marchands de meubles ont déchanté : le marché est en recul de 0,3% selon l'Institut de promotion et d'études de l'ameublement. Mais les effets de la crise ne touchent pas tous les magasins de la même façon, puisque les enseignes de "jeune habitat" comme Ikea ont vu leur activité croître de 16,2%.

Car la chaîne d'ameublement suédoise poursuit sa conquête du marché français. Sur l'exercice 2008, son chiffre d'affaires s'établit à 2,1 milliards d'euros, soit une progression de 13% par rapport à l'année précédente. Après But en 2005, le numéro 2 entend bien dépasser Conforama, dont l'activité a reculé de 4,2% en 2008, dès cette année. Pour cela, les ouvertures de magasins se multiplient dans toute la France. Preuve de l'investissement d'Ikea dans l'Hexagone, c'est à Fos-sur-Mer que le distributeur a choisi d'installer sa base logistique pour le sud de l'Europe.