Les entreprises qui résistent à la crise H&M endosse les habits anti-crise

un magasin h&m à hambourg en allemagne.
Un magasin H&M à Hambourg en Allemagne. © H&M

L'enseigne de prêt-à-porter a baissé ses prix et augmenté ses ventes. Hennes & Mauritz a en effet annoncé des ventes en hausse de 11% sur l'année 2008 pour atteindre 10,9 milliards d'euros. Pourtant, la crise avait affecté la marque au troisième trimestre, mais H&M avait alors réagi en baissant ses prix. Résultat : pour le seul quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a bondi de plus de 15%.

Après l'Allemagne, la France est le deuxième marché de la chaîne suédoise de magasins. Et dans l'Hexagone, le prêt-à-porter a souffert des restrictions budgétaires des ménages. Les ventes d'habillement ont baissé de 3% en 2008, après une hausse de 3% en 2007. Un reflux qui semble avoir épargné H&M. Le groupe affiche ainsi en France un chiffres d'affaires 2008 de 838 millions d'euros, en hausse de 10%. Du coup, son expansion se poursuit en 2009, avec 225 ouvertures prévues dans le monde (dont 14 en France) et l'embauche d'au moins 6 000 salariés.

Chiffre d'affaires