En Inde et en Chine, l'éolien a le vent en poupe

L'avenir de l'éolien passe-t-il par l'Asie ? Ce qui est certain, c'est que les deux géants du continent mettent en ce moment les bouchées doubles dans l'énergie du vent. Pionnière dans ce domaine, l'Inde compte même l'un des acteurs majeurs du secteur, Suzlon, qui a racheté l'allemand REpower au nez et à la barbe d'Areva. L'attrait indien pour les énergies renouvelables se trouve conforté par un respect de la nature fortement ancré dans la culture.

La république populaire de Chine, si elle s'est convertie plus récemment au charme des turbines, a décidé de mettre les bouchées doubles. En 2007, 3 304 mégawatt/heures y avait été installés (1 575 en Inde). C'est moins qu'aux USA et en Espagne, mais beaucoup mieux que dans bon nombre de pays européens, dont la France.

Suggestions de contenus