L'Europe de l'Est a pris l'avantage sur les tests cliniques

Pour l'élaboration des médicaments, les tests cliniques sont un passage obligé pour l'industrie pharmaceutique. En respectant un protocole, les laboratoires pharmaceutiques évaluent l'efficacité de molécules en développement. Mais voilà, faute de patients consentants, les tests sont de plus en plus difficiles à réaliser dans les pays d'origine des laboratoires... contrairement à l'Europe de l'Est.

Au niveau mondial, cette zone concentre en 2008 plus de 18% des recrues, alors que les Etats-Unis chutent sous les 13%, une proportion plus qu'inversée par rapport à 2004, selon les chiffres du syndicat professionnel Lem. L'Europe orientale bénéficie en effet d'une infrastructure médicale de qualité ainsi que de patients motivés par l'accès gratuit aux soins. Cette compétition internationale est loin d'être anodine : elle permet aux hôpitaux de gonfler leurs revenus et aux équipes de chercheurs d'accroître leur renommée.

Suggestions de contenus